Road trip Europe de l'est * Été 2018

Le musée Marubi, Shköder | Albanie #2

17 septembre 2018

Vendredi 3 août 2018, jour #29 | 1/2 | Balade dans les rues de Shköder, la chaleur est écrasante aujourd’hui. Les filles peinent un peu, les trottinettes reprennent du service… Nous nous trouvons un endroit très agréable pour manger, ombragé, un peu « branché » sans doute, mais très tranquille et très bon marché ! Moins de 30 euros à 6 pour un repas simple, bon et très copieux (nous sommes même repartis avec nos restes dans dans un petit sac soigneusement emballé par notre serveur, aux petits soins avec nous).

Puis nous enchaînons avec la visite du musée Marubi, premier musée de la photographie en Albanie. {Celui-ci je l’avais noté dans mon carnet et je tenais vraiment à le visiter !!} Il est l’un des plus riches des Balkans, ses archives comptent plus de 500 000 photos dont beaucoup revêtent une grande importance documentaire d’un point de vue historique, artistique et culturel. Installée depuis 2016 dans un magnifique bâtiment, le musée n’est pas très grand, mais sa scénographie originale et contemporaine est très réussie. En particulier à l’étage, qui retrace toute l’histoire du studio de Pjetër Marubi {+ d’infos à la fin de ce billet}, la visite est très agréable et super intéressante ! Le musée Marubi se nomme ainsi en hommage à Pietro Marubbi. C’est au XIXe siècle à Shköder, sous l’objectif de cet italien que naquit la photographie en Albanie. {Adopté par les Albanais, l’italien Pietro Marubii, (qui s’installa définitivement en Albanie, à Shköder à partir de 1850), devient Pjetër Marubi.}

« Pjetër Marubi considérait comme le père de la photographie albanaise, créa son studio à Shkodër et vit se développer plus de 150 000 clichés entre 1858 et 1940. Il forma la jeunesse à la photographie et participa à l’élan identitaire albanais du XIXe siècle que l’on nomme la renaissance nationale (Rilindja kombëtare). On ne redécouvrit pourtant ces photos que bien plus tard, en 1991. La dictature communiste les avait contraintes à l’obscurité. Il fallut attendre la chute du régime pour que rejaillisse du passé le trésor gardé par Gegë Marubi, dernier de cette illustre lignée. La famille Marubi a mis en lumière l’Albanie et les Albanais pendant plus de 80 ans, offrant à son pays un patrimoine photographique remarquable… ». Trois générations de photographes, Pietro, Kel et Gegë Marubi se succèderont au sein du studio « Dritëshkronja » ( : écrits de lumières) créé par Pjetër Marubi… Témoin du quotidien du peuple albanais, des marchands, des montagnards, des guerriers, des prêtres, des mendiants et des prostituées. Ces photographies dépeignent une véritable mosaïque de personnes que constituait l’Albanie à cette époque…

> Pour + d’infos encore sur ce musée et sur l’Albanie en général, son histoire… je vous invite à parcourir le site de de Edon Duraku, l’édoniste ! Ses articles sont très intéressants et son regard sur son pays très touchant.

Nous avons aussi profiter de l’exposition temporaire au rez-de-chaussée du bâtiment. Rétrospective du photographe Angjelin Nenshati (1929-2008, Shköder), comportant à la fois des photos de la période de la dictature communiste et aussi de la transition des années 90… très instructif !

> Musée Marubi, 32 rruga Köle Idromeno 32, 4001 Shköder (Shkodra) | Albanie.