Grand voyage en famille * 2019 * USA & Mexique

Assateague Island National Seashore

17 juillet 2019

Assateague Islalnd | Du vendredi 28 juin au lundi 1er juillet 2019 |

J’ai découvert la petite île d’Assateague Island en préparant notre itinéraire. Je voulais trouver une halte nature, en camping de préférence (nous avons réussi à amener avec nous notre matériel de camping, nos 2 tentes, nos 6 duvets et matelas compacts, cela nous permet de passer des nuits à petits prix, entre 18 et 30$ en moyenne pour 6) avant de rejoindre Washington (qui sera notre prochaine halte). Après deux grandes villes américaines, New-York et Philadelphie {bien que notre séjour à Philly fut nettement plus reposant que notre séjour New-Yorkais ! 🙂 } ce fut 3 jours magiques que nous avons vécu sur cette petite bande de terre, de marais et de sable.

Assateague Island est une île longue et très fine qui s’etend sur une soixantaine kilimoètres de long face à l’océan atlantique et devant les côtes du Maryland et de Virginie. D’un côté la plage à perte de vue et de l’autre des marais (dont les paysages nous ont beaucoup fait penser à la Camargue), où la faune et la flore sont magnifiques et totalement préservées {énormément de variétés d’oiseaux notamment} et surtout, un troupeau de chevaux sauvages vit là !

La partie nord (côté Maryland) dans laquelle nous avons campé 3 nuits est la plus préservée. Il n’y a d’ailleurs qu’un camping sur cette partie de l’île. Sur place, pas d’autres habitations ou magasins qui viendraient défigurer cet environnement exceptionnel ! (La partie sud de l’île qui se trouve côté Virginie, Chincoteague, est accessible uniquement en repassant par les terres (on ne peut pas traverser l’île en voiture à moins d’avoir un bon 4×4 qui roule sur le sable !) et nous a plutôt déçu, c’est une petite station balnéaire qui a beaucoup moins d’attrait que la partie nord et qui est, de fait, beaucoup moins sauvage….)

Nous avions bien sûr très envie de pouvoir voir quelques chevaux, mais  sans certitude, étant complètement sauvages, ils vont et viennent sur les différentes parties de l’île comme bon leur semble ! Nous avons pu voir le tout premier sur la route qui menait à notre zone de campement le soir de notre arrivée. Puis un deuxième qui broutait tanquillement sur notre emplacement 😉 {nous avons dû attendre qu’il veuille bien partir pour monter nos tentes, il ne faut essayer de s’en approcher et toujours rester à une distance raisonnable d’eux}. Le lendemain nous en avons aperçu quelques uns dans les marais mais aucun sur la partie de la plage où nous étions (l’île fait 37 miles de long !). Alors voir arriver une quinzaine de chevaux le dimanche et pouvoir profiter pendant presque deux heures, sous la lumière parfaite et dorée de fin de journée de ce spectacle, a été un moment exceptionnel, qui pour ma part, m’a émue aux larmes. Ils se baignaient dans les vagues {probablement pour se rafraîchir après les chaudes journées} et se roulaient ensuite dans le sable {et en observer à nouveau le lendemain matin !! Lucky us!}… un moment suspendu, très émouvant et inoubliable ! Plus de photos à suivre bien sûr !

*Les réservations du camping de Assateague Island National Seashore se font par le biais du site recreaction.gov (qui gère tous les campings des parcs nationaux aux USA et qui est très bien fait ! Quasiment chaque emplacement de camping a sa photo…). Nous avons payé 30$/nuit à 6 (sans électricité, mais simple et fonctionnel et très bien indiqué, chaque emplacement et zones d’emplacement sont parfaitement bien identifiés.) + 20$ de droits d’entrée à payer à votre arrivée sur l’île (mais qui sont valables 7 jours et permettent également d’accéder au côté sud de l’île à Chincoteague). Par contre, il faut s’y prendre tôt (en tout cas pour la période estivale, j’ai réservé dès fin mars 2019 et la plupart des emplacements étaient déjà pris).

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply